Rechercher
  • MailysB

Portrait : Maman et Entrepreneure #1 L'Atelier Florilège

Tu ne trouves pas qu'en tant que femme et en tant que maman, on manque de modèles positifs auxquels s'identifier ? Heureusement, cela va quand même de mieux en mieux. Les femmes occupent l'espace, et ça fait du bien. Des femmes qui assurent, qui débordent d'idées et de projets et qui osent les réaliser, ce n'est pas ce qui manque et il faut en parler ! Parce que c'est le courage des unes qui inspire celui des autres.


Avec cette série de portraits de mamans qui osent entreprendre, j'ai envie d'apporter ma pierre à l'édifice et de mettre en valeur des femmes dont j'admire le travail. J'ai envie de te motiver, de t'inspirer, de te donner l'envie de te lancer à la poursuite de tes rêves si tu n'oses pas encore le faire. Les mamans assurent !


C'est parti pour le portrait de Torynn (qui déjà démarre avec un très beau prénom !), qui a créé sa marque de vêtements et d'accessoires pour bébés et enfants, l'Atelier Florilège. Son univers est plein de douceur et de poésie, les tissus sont magnifiques, et que dire des adorables culottes à froufrous pour habiller les petites fesses de bébé !



Merci d'avoir accepté de répondre à mon petit questionnaire ! Peux-tu te présenter et présenter ta marque en quelques lignes ?


Je m'appelle Torynn et je vais avoir 26 ans le 7 novembre prochain. Je suis depuis le 15 juillet 2020 la maman d'un petit Archibald. Côté professionnel, j'ai un master en contrôle de gestion, métier que j'ai exercé quelques mois après mon diplôme avant de lancer ma micro-entreprise en octobre 2019 avec l'ouverture de ma boutique en ligne en février 2020 : L'Atelier Florilège.

L'Atelier Florilège est une marque de vêtements et accessoires pour bébés et enfants confectionnés à la main chez moi à Lille. Rien à voir donc avec les tableaux excel et les indicateurs de gestion ! Eh bien oui, outre ma passion pour les mathématiques (oui oui on peut aimer ça :p) j'adore coudre depuis quelques années. Un passe-temps que j'ai commencé comme cela le week-end pour me confectionner quelques accessoires et vêtements. J'ai été aidée par ma belle-mère qui est couturière de profession et j'ai appris petit à petit, à mon rythme, selon le temps dont je disposais. Très vite, je suis passée aux vêtements pour bébé (de petites pièces simples à réaliser) que j'offrais en cadeau pour des naissances. Voyant que cela plaisait, j'ai fait quelques marchés avant de me lancer à mon compte et de créer mon site internet.

Qu'est-ce qui t'a motivée à devenir entrepreneure ?

C'est venu un peu comme cela sans que cela soit planifié. Suite à la fin d'un contrat, j'étais à la recherche d'un emploi dans mon domaine, qui est le contrôle de gestion. Je pensais tout d'abord ouvrir ma boutique comme une seconde activité, quelque chose que je ferais le week-end plus par passion. Ne trouvant rien dans mon secteur et avec l'annonce de ma grossesse, j'ai décidé de lancer mon entreprise comme activité à temps plein pour pouvoir profiter de mon petit ange et vivre de ma passion.

Comment gérés-tu ton rapport à la maternité et à l'artisanat ? Est-ce que cela te motive, te fait avancer ?

Je dirais que c'est complémentaire, mon activité est dans le domaine de l'enfance, de la puériculture, cela me touche dans mon rôle de maman. Je couds pour mes clientes des vêtements et accessoires comme je couds pour mon fils. Depuis que je suis maman, cela me touche davantage car j'imagine chaque pièce comme si elle était pour mon fils. Mon style s'affine aussi avec le temps, je pense que l'on peut voir l'évolution entre mes premières créations et celles de maintenant. Il y a plus de détails, les matières sont multiples et variées et les créations sont plus élaborées. Mon fils est ma plus belle motivation ainsi que le bonheur de mes clientes (cela peut paraître « cliché »mais ce sont de réelles motivations).


Comment fais-tu pour gérer ton emploi du temps ? Tu arrives à assumer ton ambition ?


Concernant mon rôle de maman et mon entreprise du côté « pratique », on cherche encore notre organisation avec Archibald. Je travaille principalement le soir et quand le papa est là. C'est compliqué de travailler avec mon petit ange pour le moment car il est encore petit (il aura 3 mois dans quelques jours à l'heure où je réponds à ces questions) et demande beaucoup après sa maman. C'est un bébé qui ne dort que dans les bras ce qui ne laisse pas mes mains libres pour la couture. Je travaille surtout sur l'ordinateur les jours où nous sommes à deux : gestion, administratif, réseaux, communication, développement du site, élaboration des collections... Désolée je n'ai pas encore trouvé la recette miracle pour gérer de front un bébé, une maison et une entreprise mais j'y travaille !

Pour ce qui est de mon état d'esprit vis-à-vis de mon rôle de « mum entrepreneuse », j'ai encore un peu de mal à assumer. Il m'arrive de ne pas me sentir légitime car je ne suis pas une « vraie » couturière, avec un diplôme et des décennies d'expérience ! Je suis perfectionniste et j'essaye toujours de m'améliorer, de travailler mes créations, mon site, ma communication... C'est une perpétuelle remise en question ce qui me permet d'avancer et de ne jamais me reposer sur mes lauriers mais cela met également une pression constante. J'apprends à avoir plus confiance en moi et mes clientes m'aident beaucoup pour cela, j'ai la chance d'avoir des mamans très attentionnées qui me soutiennent aussi bien dans mon rôle de créatrice que dans celui de maman (j'échange beaucoup avec elles et c'est l'un des aspects que je préfère dans mon métier).

Raconte-nous un des moments de ta vie de maman/maman entrepreneuse où tu t'es sentie « badass » et où tu as été fière de toi ?

Un moment... c'est difficile de choisir, cela va paraître encore « cliché » mais je dirais le moment où j'ai essayé pour la première fois une de mes créations sur mon petit amour. C'est une culotte à bretelles dans un tissu rayé blanc/noir (création que je ne propose pas sur ma boutique). Une maman fière de pouvoir coudre pour son petit prince !!

Sinon je dirais qu'à chaque nouvelle étape, chaque nouveau pallier franchi je suis fière d'avancer un peu plus et de voir mon petit bébé, ma petite entreprise grandir.

C'est quoi le petit moment positif au quotidien qui te motive et te donne envie d'avancer ?

Ce n'est pas seulement un truc ou un moment je dirais que c'est un tout, c'est l'envie de voir grandir mon entreprise, de pouvoir élever mon fils et de partager tous ces moments avec lui. C'est aussi de partager avec mes clientes, d'exprimer ma créativité au travers de mes créations, d'être à mon propre compte et donc d'être libre ...J'ai encore pleins de choses à offrir et j'espère que mes clientes seront toujours là, derrière moi pour me soutenir.



Viens visiter son site et découvrir davantage son magnifique travail !

www.latelierflorilege.com/


14 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout